Passion Outremer

Sainte-Lucie

simply beautiful

Surnommée l'Hélène des Caraïbes, Sainte-Lucie se situe au sud de la Martinique et au nord de Saint-Vincent et les Grenadines. Chargée d'histoire, notamment en raison des convoitises anglo-saxonnes et françaises, cette terre est restée beaucoup plus authentique que ses voisines françaises...

Indépendante depuis 1979, l'île de Sainte-Lucie fait partie du Commonwealth et est donc placée sous l'autorité suprême de la reine Elisabeth II. Elle est constituée de 11 districts, le plus peuplé étant celui de la capitale, Castries, située sur la côte nord-ouest de l'île, où vivent 13 000 habitants. L'île compte plus de 160 000 habitants pour une superficie de 620 km².

Tout au long de son histoire, l'île changea 14 fois de mains, d'où son surnom "Hélène" évoquant la Grèce antique. Princesse grecque d'une grande beauté, Hélène, fille de Léda, fut enlevée d'abord par Thésée, délivrée par les Dioscures, épousée par le roi Ménélas, enlevée par le berger Pâris, ce qui provoqua la guerre de Troie, au terme de laquelle Ménélas la reprit... La légende se poursuit aujourd'hui par le biais de la convoitise grandissante dont elle fait l'objet en raison de ses richesses touristiques...

Bénéficiant d'un climat tropical comparable à celui des îles voisines, avec des températures voisines de 30°C tout au long de l'année, aussi bien dans l'air que dans l'eau, Sainte-Lucie est également une île volcanique. Le nom de son volcan rappelle étrangement celui d'une île voisine : la Soufrière...

Avec des paysages très "chahutés", d'une grande beauté, l'île offre aux visiteurs des points de vue splendides aussi bien sur l'océan Atlantique que sur la mer des Caraïbes. Un des plus spectaculaires est certainement celui des "Deux Pitons" dominant fièrement la côte Caraïbe. Au-delà des plages de rêve et des petits villages de pêcheurs, l'intérieur des terres n'est que verdure, rivières, chutes d'eau et forêt luxuriante.

Les paisibles Indiens Arawaks furent les premiers habitants connus de Sainte-Lucie - du IIème au VIIème siècle – jusqu'à l'arrivée Indiens Caraïbes, beaucoup plus agressifs et conquérants.
En 1502, au cours de son quatrième voyage vers les Amériques, Christophe Colomb découvrit l'île le 13 décembre, le jour de la Sainte-Lucie : ce jour marque toujours la fête nationale au sein de ce petit état insulaire.

La conquête de l'île fut très difficile car les Indiens Caraïbes défendirent chèrement leur terre : à plusieurs reprises les Anglais renoncèrent à sa conquête du fait de la férocité de ce peuple indien. Les Français furent les premiers à réellement s'installer sur l'île mais cet épisode fut de courte durée car ils subirent finalement le même sort que les Anglais... Ces derniers repartirent à l'assaut de l'île quelques années plus tard... Ce n'était que le début d'une incroyable alternance de possession : pendant 150 ans, les deux nations se disputèrent ce territoire stratégique.

C'est finalement en 1814, alors que Napoléon marchait vers la fin de son Empire, que Sainte-Lucie devint définitivement une colonie britannique. La culture française et sa langue ne disparurent pas aussi rapidement pour autant : il fallut en effet attendre une trentaine d'années pour que l'anglais remplace le français en tant que langue officielle...

Fiche technique

Situation

Située dans l'arc des Petites Antilles, entre la Martinique et Saint-Vincent et les Grenadines.

Climat

Comme toutes les îles voisines Sainte-Lucie bénéficie d'un climat tropical. Tout au long de l'année les alizées viennent balayer le ciel saint-lucien, ce qui tempère d'ailleurs le climat local. La saison sèche se situe entre janvier et mai, tandis que la saison dite humide se situe, elle, entre juin et décembre.

Vols

Au départ de Paris deux compagnies desservent, avec escale, l'aéroport international de Sainte-Lucie : Air Caraïbes et la British Airways. Avec Air Caraïbes une escale à Fort de France est obligatoire, comptez environ 8h40 de vol jusqu'à la capitale martiniquaise, puis moins d'une demi-heure ensuite entre Fort de France et Castries. Avec la British Airways, il faut compter environ 10h20 de vol entre Londres et Castries, avant cela la traversée de la Manche se fait très rapidement (environ 1h10 de vol au départ sur Paris-Londres).

Décalage horaire

6 heures en été, 5 heures en hiver.

Formalités

Une carte d'identité française ou un passeport en cours de validité sont nécessaires pour entrer sur le sol saint-lucien. Pour un séjour n'excédent pas 42 jours, un visa n'est pas nécessaire.

Langue

La langue officielle est l'anglais mais le créole reste tout de même prépondérant.

Monnaie

La monnaie locale est le dollar de la Caraïbe orientale ou EC$, cependant le dollar américain est accepté presque partout. L'Euro, quant à lui, peine à s'imposer bien que la position de force de ce dernier face au dollar le rend de plus en plus populaire.

Santé

Aucun vaccin n'est requis. Le seul ennemi, ici, c'est le moustique. Bien que le paludisme soit éradiqué depuis longtemps, quelques rares cas de dingue surviennent de temps à autre, à l'instar de toutes les zones humides du globe. Il est recommandé de dormir sous une moustiquaire sauf si vous disposez de la climatisation...

Gastronomie

Une cuisine moins riche que les îles françaises du à une plus petite superficie. La plupart des produits sont donc importés. Quelques plats locaux restent tout de même incontournables, comme le steak de thon, le poisson frais à la sauce créole, mais encore les crabes farcis, les colombos et les bananes plantains frites.

Boissons

L'eau du robinet est tout à fait potable. En ce qui concerne les alcools, la bière la plus consommé est la Piton (cette dernière est assez forte). Du rhum est également distillé à Sainte-Lucie, le plus connu est un rhum brun appelé Bounty Rhum. Très utilisé aussi est le Spice Rhum : son secret relève de la macération de diverses plantes.
Enfin le Seamoss, une algue que l'on fait sécher puis que l'on trempe dans l'eau, est à la base de la fabrication d'une boisson ayant une consistance proche de la crème de whiskey.

télécharger la fiche de cette destination